Dans le monde, l’obésité est plus meurtrière que la malnutrition.

20/12/2012

Une grande étude (publiée le 15 septembre 2012) qui a porté sur 187 pays montre que l’obésité et le surpoids, tuent trois fois plus dans le monde que la malnutrition. Ce sont les conséquences de l’obésité qui sont responsables de ce phénomène avec un fort accroissement des maladies chroniques (le diabète, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires) avec pour conséquences par exemple des accidents vasculaires, cardiaques et cérébraux.


Le responsable de cette augmentation croissante du surpoids et de l’obésité est le changement de régime et de nutrition des populations.

On observe :

  • Une augmentation de la consommation de produits gras, sucrés, salés.
  • La prolifération du « snakking » : on mange n’importe quoi et n’importe quand, grâce à des conditionnements adaptés par l’industrie agroalimentaire (ex barres, sachets Pocket…)
  • La désaffection de la table au profit des repas pris sur le pouce, devant la télévision et à n’importe quelle heure.
  • La désaffection pour la cuisine : achat de plats déjà préparés souvent trop gras trop sucrés ou trop salés au détriment des plats familiaux  plus riches en légumes et moins riches en graisse, sucre et sel.
  • Le culte du corps avec l’émergence d’une quantité de régimes minceur drastiques et de régimes minceur restrictifs, conduisant à un effet yoyo important avec une reprise de poids toujours plus importante ainsi que des troubles du comportement alimentaire comme la boulimie ou la dysphagie.


Les résultats de cette étude montrent bien sûr des disparités en fonction des territoires, on meurt toujours trop de malnutrition avec environ 1 milliard de personnes souffrant de malnutrition dans le monde. Triste constat qui divise le monde entre ceux qui ont trop et ceux qui n’ont pas assez !

Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation