Santé
Questions/Réponses

Faux, l'interdiction conduit toujours à la compulsion, le diabétique doit apprendre à manger de tout et à limiter les sucres. Les sucres dit rapides comme le sucre, les bonbons, les gâteaux... doivent être consommé avec modération et toujours à la fin d'un repas. En effet, le sucre consommé seul dans la journée génère un pic de glycémie (taux de sucre) tandis que consommé à la fin d'un repas, les légumes, les protéines et les graisses limitent leur absorption.

 

L'apprentissage de la gestion du sucre dans un régime diabétique est long, le patient doit intégrer  la connaissance des équivalences glucidiques, c'est a dire comment remplacer un aliment par un autre sans perturber son taux de sucre sanguin. Le régime diabétique est un régime personnalisé en fonction du type de diabète, du profil du patient (sexe et âge et environnement) du traitement et des prescriptions du médecin.


 Non, en cas de triglycérides sanguin il est indispensable de réduire sa consommation de sucre et les fruits sont riches en sucre (même si ce sucre est « naturel » : le fructose). Une consommation de 2 ou 3 fruits par jour doit être respectée en ajout des autres recommandations. De plus, cette recommandation est valable pour toute la population, une surconsommation de tous produits est néfaste, il est indispensable de manger de tout mais en quantité raisonnée. Pour une personne sans problème de triglycérides une consommation de 3 fruits par jour est une bonne moyenne avec de plus deux portions de légumes sous forme par exemple de crudités ou de soupe.


Non, il ne faut pas l'éliminer le sel complètement de votre régime, mais il doit impérativement être limité. Pour se faire, il faut éviter le rajout de sel sur les plats et faire attention au sel déjà contenu dans les produits. En effet, l'industrie agroalimentaire ajoute du sel dans toutes les préparations car c'est un rehausseur de goût et il permet de masquer la « moindre » qualité d'un produit. Pour limiter le sel et préserver sa santé, il est primordial de privilégier les produits bruts et de les agrémenter d'herbes, épices et aromates qui donnent du goût sans altérer la santé !

 

 

Faux, le cholestérol est pour 1/3 alimentaire c'est à dire causé par notre alimentation et 2/3 fabriqué par notre organisme. Certains aliments comme le beurre, le jaune d'œuf ou encore la charcuterie contiennent une grande quantité de cholestérol mais si on diminue leurs quantités dans la ration journalière on arrive a limiter les impacts. De plus, certains médicaments peuvent faire augmenter le cholestérol comme le lithium ou la pilule par exemple. Par ailleurs certaines pathologies peuvent conduire à une augmentation du cholestérol sanguin comme les hépatites obstructives par exemple.

 

Oui, il existe un régime efficace et naturel pour lutter ou réduire la constipation. Une nutrition et un régime adapté ainsi que des règles hygiéno-diététiques sont très efficaces et non agressives pour l'appareil digestif. Trois principes de base la nutrition doit être riche en fibres, pauvre en aliments qui ralentissent le transit et riche en eau pour hydrater les selles.

 

Il faut savoir qu'une surconsommation de laxatifs peut conduire à des effets néfastes et à une aggravation de la situation. En effet le corps « s’habitue » à avoir un coup de pouce et ne fait plus l'effort nécessaire. Sur le long terme l’abus de laxatifs peut conduire à une augmentation de la constipation et une résistance à la prise en charge du problème.


 Oui, un régime équililbré peut réduire la prévalence de certains carcers: les résultats de multiples études scientifiques ont prouvé l'importance d'une bonne nutrition dans la prévention de nombreux cancers :

  • un régime moins salé permettrait une réduction de la prévalence du cancer de l'estomac.
  • L’augmentation des fibres dans la nutrition réduirait la souvenue des cancers digestifs.
  • la diminution des calories du régime quotidien réduirait la prévalence des cancers du sein, de la prostate,  des voies biliaires...
  • etc...

 

Il est donc indispensable de privilégier une nutrition équilibrée ainsi qu’un régime santé:

  • D’une part pour son bien être et sa forme.
  • D’autre part  pour gérer son capital santé garant d’un effet prévention à plus long terme.


Non, en cas de calculs rénaux il faut limiter les apports en calcium et de ce fait les apports en produits laitiers, sans pour autant les supprimer du régime. Il faut conserver deux produits laitiers par jour et limiter les apports autres en calcium comme certaines eaux minérales.

 

Il existe plusieurs types de calculs  il est important de déterminer avec votre médecin de  quels types  il s’agit afin d’adapter une nutrition personnalisée  qui limitera la récidive.

 

Votre coach santé adaptera votre nutrition à votre type de calcul.


Non, le gluten doit totalement être supprimé du régime en cas de maladie cœliaque. En effet, même une petite quantité va détruire les villosités intestinales et sur le long terme provoqué des malabsorptions (vitamines, minéraux et nutriments), des carences voir des cancers. Le gluten est une protéine présente dans huit céréales, le blé étant la plus consommée (autres : froment, avoine, seigle, orge, épeautre, kamut et triticale). De nombreux produits sans gluten existent et une prise en charge partielle par la sécurité sociale est effective dès lors que la maladie est dépistée.


Non, le régime anti cholestérol ne doit pas être un régime restrictif car il doit s’apparenter à une hygiène de vie. Dans la mesure où c’est une hygiène de vie sur le long terme il faut adopter un régime réalisable ! En fonction de votre taux de cholestérol et de vos habitudes alimentaires le régime doit être adapté avec la possibilité de manger par exemple un vrai morceau de fromage (pas de light) ou une portion de beurre ou une tranche de charcuterie. L'objectif étant juste de composer le plan alimentaire de la journée en limitant à un ou deux produits contenant du cholestérol. Votre coach santé est là pour équilibrer votre régime en fonction de vos analyses et de vos goût, n'hésitez pas à vous laisser guider.


Faux, les seniors ont un besoin accru de protéines dans leur nutrition et régime pour maintenir intacte leur masse musculaire. En effet, les seniors doivent conserver leurs muscles pour protéger leur masse osseuse en cas de chute car le muscle va amortir la chute et les conséquences qui en découlent. Les recommandations concernant les seniors sont une consommation de deux protéines par jour : vous avez le choix entre une viande rouge ou blanche, un abat, des œufs, du poisson, des fruits de mer ou du jambon.

 

Si vous avez des difficultés à consommer autant de protéines  pensez à les incorporer au repas exemple : hachis Parmentier, pâtes à la carbonara...ou remplacer une protéine par un produit laitier supplémentaire comme du fromage dans la soupe.


Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation