Tabac et grossesse

Un constat : le tabagisme est en progression chez la femme enceinte en dépit des risques majeurs et des conséquences néfastes pour l’enfant.

Par Carole Tabacologue

Généralités


Un constat : le tabagisme est en progression chez la femme enceinte en dépit des risques majeurs et des conséquences néfastes pour l’enfant. On constate encore une large méconnaissance et de fausses croyances sur les risques et conséquences du tabagisme pendant la grossesse au sein de la population des femmes enceintes et ce tant au niveau du déroulement de leur grossesse que de la santé future de leur bébé.


Au niveau des idées fausses préjudiciables circule par exemple le fait qu’il serait préférable et sans conséquence de fumer deux ou trois cigarettes plutôt que d’être stressée.

On relève également la méconnaissance de la possibilité d’une prise en charge efficace de la femme enceinte fumeuse par des professionnels comme les tabacologues et/ou les addictologues. Par manque d’informations et d’orientations, certaines femmes tentent un sevrage de façon isolée souvent voué à l’échec en pensant qu’elles ne peuvent pas prendre de substitut nicotinique par exemple.

 

Conséquences


Les conséquences du tabac sur la mère, s’ajoutent les risques répertoriés scientifiquement spécifiques pour le futur bébé. La nicotine et les substances toxiques de la cigarette franchissent la barrière placentaire mettant en péril votre grossesse et la santé de votre bébé:


  • Augmentation de la mortalité du fœtus, le fœtus meurt dans l’utérus et est « expulsé » par les voies naturelles dans les 48H : c’est une fausse couche.
  • Risque de placenta prævia multiplié par 6. Le placenta prævia est un mauvais positionnement trop bas, il peut entraîner de graves hémorragies pouvant conduire à la mort de la mère et de l’enfant.
  • L’augmentation des risques de grossesse extra-utérine est multipliée par 1.5 à 2 fois, l’œuf fécondé va faire sa nidation (s’accoucher) en dehors de l’utérus, le plus souvent dans la trompe de Fallope. La grossesse extra-utérine est une urgence chirurgicale, car il faut retirer au plus vite l’œuf.
  • Risque accru de 10% de la mortalité à la naissance et imputable directement au tabagisme.
  • L’augmentation des malformations fœtales est multipliée par 3.
  • Augmentation des risques du syndrome de mort subite du nourrisson : mort brutale du nourrisson sans explication apparente.
  • Accélération du rythme cardiaque du fœtus, pendant que la mère fume et durant les 20minutes qui suivent la cigarette les battements du cœur de l’enfant augmentent.
  • Diminution de l’oxygénation du fœtus : durant la consommation de cigarette, le fœtus va être en hypoxie (il va manquer d’oxygène), car le cordon va se « serrer »r et limiter le passage de l’oxygène entraînant des retards de croissance et des complications sur son développement physique et cérébral.
  • Fort risque accru de prématurité de 1.5 à 2 fois plus, à savoir que les chances d’avoir un enfant qui naît avant terme sont deux fois plus grandes. De plus, peuvent s’ajouter les complications liées à la prématurité : séjour en service de néonatologie, retard sur le développement…
  • Retard de croissance de l’enfant avec en moyenne un poids de naissance inférieur de 400g aux enfants n’ayant pas subi de tabagisme.
  • Augmentation des risques de fente labiale : bec-de-lièvre.
  • Augmentation des maladies respiratoires chez l’enfant durant son enfance : le tabagisme pendant la grossesse fragilise le système respiratoire et ORL de l’enfant (poumon, sinus, gorge…) entraînant des augmentations des maladies comme l’asthme, les otites, les bronchites…
  • Augmentation du risque d’avoir un enfant hyperactif.
  • Le tabac par sa toxicité sur l’absorption et/ou l’assimilation va agir sur certaines vitamines et minéraux, d’où on constate un déficit d’absorption : du zinc, des folates ou acides foliques, des vitamines B12 et C.

Autant d’observations et de constats qui démontrent la gravité encore insuffisamment connue du tabagisme maternel. Il est indispensable de se faire aider pour pouvoir arrêter de fumer efficacement et sereinement. La motivation est plus forte pendant la grossesse pour s’arrêter de fumer et il s’agit d’un acte de prévention de la santé de son enfant.


Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation