Poids et fertilité

De nombreuses études montrent l'impact du poids sur la fertilité...

Par Lisa Diététicienne

Généralités


De nombreuses études démontrent l'impact du poids sur la fertilité. Force est de constater que le poids tant en excès que trop bas conduit à des modifications hormonales et par voie de conséquence peut jouer sur la fertilité et l'ovulation de la femme.

L’ovulation étant le moment où l'ovaire va libérer l'ovule pour permettre la fécondation s’ il y a rencontre avec des spermatozoïdes . Elle est dépendante de la fluctuation des hormones sexuelles femelles (FSH et LH) qui permettent la croissance de l'ovule (ou ovocyte) et sa libération.

Il est donc important pour les femmes souffrant de difficultés à concevoir un bébé de se pencher sur leur nutrition. Pour autant il ne faut pas se soumettre à une pression excessive qui peut également être préjudiciable à la conception. Pour optimiser les chances de grossesse un IMC (indice de masse corporel (soit poids sur la taille au carré) entre 19 et 25 serait l'idéal, sachant que le surpoids ne semble pas être un grand obstacle IMC jusqu'à 30.


Excès de poids et fertilité


Un excès de poids ou une prise de poids excessive peut modifier l'ovulation en entraînant un déséquilibre hormonal.

Un IMC inférieur à 30 augmente les chances d'avoir des cycles menstruels réguliers et une ovulation correcte. Au-dessus d'un IMC à 30, les cycles sont plus souvent irréguliers avec dans certains cas l'absence complète de règles d’où d’ovulation.

Un IMC en 19 et 25 optimise les chances de grossesse, le corps n'a ni trop ni pas assez de graisse .

Si vous êtes dans ce cas, une nutrition adaptée et un régime minceur spécifique et non restrictif peuvent augmenter vos chances d'avoir un enfant. Il est donc essentiel de réapprendre à s'alimenter pour préparer son corps tant en optimisant les réserves nécessaires à une grossesse harmonieuse, qu’en facilitant la fabrication adéquate d'hormones féminines.


Minceur excessive et fertilité


Deux cas de figure :


  • Une minceur excessive peut provoquer une perturbation de l'ovulation et des règles, rendant les chances de grossesse difficiles. Les hormones permettant l'ovulation (FSH et LH) sont sécrétées par l'hypophyse (petite glande dans le cerveau), le taux de graisse du corps est trop faible d’où une perturbation de cette sécrétion. Si vous êtes dans ce cas ne vous inquiétez pas, il y a des solutions par une nutrition adaptée avec un régime sans grandes difficultés permettant à la fois de prendre quelques kilos et de préparez votre corps à la grossesse (réserves en calcium, acide folique...).

  • La maigreur excessive (comme chez les anorexiques) provoque l'arrêt des règles et de l'ovulation. Le corps n'a plus assez de graisse pour permettre la sécrétion d'hormones permettant l'ovulation et toute grossesse et donc rendue impossible. Si vous êtes dans ce cas une prise en charge pluridisciplinaire s’impose sur deux plans psychologiques et nutrition.

Sport et fertilité


Les exercices excessifs et le sport de haut niveau peuvent dans certains cas perturber l'ovulation et les règles. Le sport à outrance peut réduire les chances de conception. Les sportifs de haut niveau ont une quantité de graisse corporelle très faible, entraînant comme chez la femme maigre une perturbation hormonale.


Si vous êtes dans ce cas, réduisez votre activité physique et adaptez votre nutrition à vos nouveaux besoins (vitamines, minéraux...). Les cycles reviendront rapidement à la normale.


Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation