Constipation et grossesse

La constipation est un des maux les plus courants de la grossesse, elle va ponctuer les 39 semaines de grossesse avec des phases plus ou moins importantes en fonction du stade des semaines de grossesse.

Par Laetitia Diététitienne

Généralités


La constipation est un des maux les plus courants de la grossesse, elle va ponctuer les 39 semaines de grossesse avec des phases plus ou moins importantes en fonction du stade des semaines de grossesse.

La constipation est gênante, elle peut être douloureuse et désagréable avec l’apparition de gaz et de ballonnements digestifs.

La constipation peut être problématique si elle est trop importante :

  • Elle doit être traitée par des laxatifs et des lavements en cas d’une forte accumulation de matières fécales formant un fécalome.

 

La constipation est aussi un facteur aggravant d’hémorroïdes : les poussées plus importantes et la sécheresse des selles peuvent déchirer les hémorroïdes et provoquer des saignements.


Grossesse et constipation : Premier trimestre de grossesse


Pendant les 13 semaines de grossesse que compte le 1er trimestre de grossesse, les troubles digestifs peuvent être très fluctuants d’une femme à l’autre.

On observe de façon générale une phase de 3 semaines de grossesse où la constipation est la plus forte :


  • 6 semaines de grossesse.
  • 7 semaines de grossesse.
  • 8 semaines de grossesse.

La constipation du premier trimestre de grossesse peut être alternée pas des phases de diarrhée ces maux sont dépendants des modifications hormonales comme la nausée ou les vomissements fréquents pendant cette période.


Pour lutter contre la constipation pendant cette phase de la grossesse il faut :


  • Une nutrition et un régime riches en fibres, avec l’ajout à la ration journalière de céréales complètes, de légumes et de fruits.
  • Une nutrition et un régime riches en eau, sous diverses formes.
  • Une nutrition et un régime qui limitent les aliments qui constipent comme la banane.
  • Pratiquer une activité physique modérée régulière pour permettre aux selles de descendre plus facilement.

Grossesse et constipation : Deuxième trimestre de grossesse


La constipation va être régulière de 14 semaines de grossesse à 26 semaines de grossesse ; votre bébé va prendre plus de place et va bouleverser votre transit. Cette période qui compte 13 semaines de grossesse va être ponctuée de ballonnements et de lourdeurs digestives qui vont s’ajouter à la constipation. La nutrition et le régime doivent être adaptés à ces troubles digestifs et si la constipation est trop forte, il est nécessaire d’en parler à votre gynécologue ou à votre sage femme. Comme pour le premier trimestre il faut suivre des règles hygiéno-diététiques ainsi que les conseils spécifiques liés à la constipation et à la limitation des ballonnements :


  • Une nutrition et un régime pauvres en aliments fermentés ciblés (favorisant les gaz) comme les choux.
  • Une nutrition et un régime pauvres en boissons gazeuses, qui font ingérer une grande quantité de gaz dans l’appareil digestif.
  • Une nutrition et un régime limités en graisses cuites qui alourdissent la digestion.
  • Les repas qui doivent être mastiqués afin de prédigérer les aliments.

Pendant le deuxième trimestre de grossesse, pensez à faire de la marche excellente pour la constipation, la gestion du poids idéal, la gestion du stress et la circulation sanguine.


Grossesse et constipation : Troisème trimestre de grossesse


La constipation va être très fréquente de 27 semaines de grossesse à 39 semaines de grossesse, en effet la dernière ligne droite va mettre à rude épreuve votre appareil digestif, il est donc nécessaire de faire très attention à votre nutrition et votre régime. De plus, durant cette dernière phase de la grossesse, vous risquez d’être sujette aux troubles circulatoires avec les conséquences qui en découlent, en particulier les hémorroïdes.


Que faire pendant ces 13 semaines de grossesse que compte le troisième trimestre :


  • Respectez les règles hygiène-diététiques pour lutter contre la constipation : augmentation de fibres alimentaires et de l’eau, présentez vous à heures fixes à la selle…

  • Limitez la consommation d’aliments pouvant augmenter les risques d’hémorroïdes comme le poivre ou les piments ; limitez la prise de poids qui joue un rôle néfaste sur la circulation sanguine.

Grossesse et constipation : Conclusion


La grossesse provoque un grand chamboulement au niveau de votre appareil digestif, la constipation étant la conséquence la plus courante. Veillez à la limiter et si les règles diététiques ne suffisent pas n’hésitez pas à consulter votre gynécologue ou votre sage femme, ils sont les seuls habilités à vous prescrire une ordonnance adaptée à votre grossesse. En effet l’usage de certains laxatifs (y compris en vente libre) peut être responsable de contractions par exemple.


Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation