Toujours trop de sel, de sucre et de graisse dans l’offre de l’industrie agroalimentaire !

06/12/2012

Le 4 décembre, lors de son deuxième colloque  sur la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire L’observatoire de la qualité de l’alimentation (OQALI) a conclu que les produits de l’industrie agroalimentaire sont toujours :

  • Trop gras avec une forte concentration de produits contenant de l’huile de palme (environ 20%). En nutrition, le régime riche en graisses saturées est  responsable de l’augmentation des maladies cardiovasculaires comme le cholestérol.
  • Trop salés avec une légère diminution sur 5 ans, mais très loin des objectifs fixés par le plan national nutrition santé (PNNS). En nutrition le sel est responsable quand il est pris en excès de l’augmentation des risques d’hypertension  et de cancers de l’estomac.
  • Trop sucrés avec une réduction des produits riches en aspartam au profit de la Stevia. En nutrition, les excès de sucre conduisent à  l’obésité et au diabète.


Un constat alarmant au vu des problèmes de nutrition et de santé en particulier l’excès de poids, le diabète ou les maladies cardiovasculaires qui sont en constante augmentation dans notre pays. Force est de constater que l’aspect business  prime sur la santé du consommateur. L’industrie agro alimentaire devra être incitée de façon plus dissuasive à diminuer les quantitatifs de sel, sucre et graisse de ses produits. De plus, il est indispensable de rendre  les étiquettes  plus lisibles afin d’éduquer le consommateur à choisir préférentiellement  les aliments « bon » pour la santé par rapport aux aliments à consommer avec modération.

Découvrez nos programmes de suivi alimentaire

Suivi de grossesse Perte de poids Baisse du cholésterol Fin de la constipation